Welcome to Switzerland!

1 Sep 2016

 

Back sur le continent européen, et la vie en tant que frontalière suisse va commencer. Bien que mon travail me pousse à enchaîner les déplacements et que cet emménagement puisse être, potentiellement, temporaire (pour l’instant mon contrat est de 6 mois), je suis résolue a profiter un maximum de ma nouvelle région et de ce pays un peu étrange qu’est la Suisse !

 

 

 

La Suisse est un peu un ovni de la scène européenne, à la fois enrobée dans une tonne de particularismes, voire clichés, et à la fois un peu méconnue de ces voisins. Nous avons tous en tête la publicité pour Ricola (de la Suisse, naturellement !) mais que savons-nous vraiment de ce petit pays?

 

Voici donc une courte introduction en 5 points, qui je l’espère attisera votre curiosité, et sonnera l’ouverture d’une série d’articles sur la Suisse et ses trésors !

 

  • Où est la Suisse ?

 

Bon, ca, c’est plutôt simple. Quoi que. La Suisse se situe au centre de l’Europe de l’Ouest, et possède des frontières communes avec 5 autres pays : l’Allemagne, l’Italie, la France, le Liechtenstein et l’Autriche. 60% de son territoire est couvert par les Alpes, ce qui lui confère donc un relief accidente, entre montagnes, glaciers, lacs et plateaux. La Suisse est à peu près 15 fois plus petite que la France.

 

Source photo 

 

  •  Mais c’est un vrai pays la Suisse ?

 

Ah ah, celle-là je l’ai entendu à plusieurs reprises, et pour cause, le doute plane encore parfois quant à sa forme politique et étatique très différente de la France. En effet, la Suisse est bien un pays a part entière. Mais ce pays est en fait une confédération de 26 cantons (anciens petits Etats) différents, qui se sont regroupés politiquement, officiellement en 1291. Les Suisses restent cependant culturellement divisés entre suisses allemands, suisses italiens, suisses romands et suisses francophones. Ces 4 langues sont parlées, mais les langues officielles sont l’allemand, le français et l’italien. La Suisse fait partie de l’espace Schengen (les hommes circulent librement) mais pas de l’Union Européenne ou de l’espace économique européen (la monnaie est le franc suisse et non l’euro). 

En bref, la Suisse est une nation au sens civique, mais qui ne possède pas une seule et unique identité culturelle, linguistique ou ethnique. Le fort sentiment alpin constitue toutefois un véritable fil rouge de l’identité suisse. Le service militaire y est encore obligatoire, bien que certaines dérogations puissent être accordées sous conditions.

 

Source photo 

 

  • Mais niveau répartition et géographie des villes, ça se passe comment ?

 

La Suisse est un pays regroupant un peu plus de 8 millions d’habitants. Elle ne possède pas de capitale « officielle » mais de facto, Berne (5eme ville du pays) l’est, car c’est la que se situe la plupart des institutions fédérales. Zurich (Suisse allemande) est  la plus grande ville, Genève (Suisse francophone) venant en deuxième position. Bale (Suisse allemande) arrive enfin 3eme, puis Lausanne (Suisse romande) en 4eme. Genève, Lausanne et Zurich sont toutes les 3 situées au bord du lac Léman. Genève et Zurich apparaissent en haut du tableau des villes les plus agréables à vivre au monde.

 

Source photo 

 

  • « La Suisse, c’est cher »

 

Je pense que si le monde entier s’accorde sur une chose, c’est sur cette idée que la Suisse est un pays riche. Et pour les riches. Pour être tout à fait honnête, pour le moment, je n’ai que peu de point de référence, et mes seules dépenses auront été faites dans la zone de Genève, qui effectivement est assez chère (ceci dit, après deux ans à Londres, on a tendance à relativiser hein).

Je vous en dirais plus lorsque j’aurai pu vadrouiller dans l’ensemble du pays ! Mais il est vrai que l’économie suisse est l’une des plus prospères sur la scène internationale. La Suisse ne possède pas de matières premières et énergies fossiles. L’économie du pays repose principalement sur les services. Banques et assurances bien sûr, mais aussi tourisme, transport, et industrie de pointe (on pense aux montres bien entendu, mais aussi à l’ingénierie mécanique). Le taux de chômage est très bas (bien qu’en augmentation ces dernières années)  et ceci s’explique notamment par une très forte valorisation de l’apprentissage. Si la moitié de la consommation énergétique du pays est assurée par une production électrique hydraulique interne, le pays importe également du gaz, des produits pétroliers et nucléaires. Sur ce dernier point, la situation évolue doucement puisque une décision fédérale de 2011 aura confirmé la volonté d’abandonner l’énergie atomique d’ici 2034.

 

Äscher cliff restaurant in Appenzall, Switzerland

 

  • En Suisse on mange de la fondue, on doodoodidle, et on fait de la rando.

 

Alors oui, oui, et oui. Mais pas que !

En grande amatrice de nourriture, il n’y a pas un seul doute quant au fait que je vous reparlerai de la fondue et des recettes prometteuses de ce pays fascinant. Perches du lac, charcuteries, spécialités fromagères, mais aussi vin produit sur les coteaux des rives lacustres, bref, nous auront l’occasion de revenir la dessus plus en détail. Le chocolat ne devrait pas être en reste.  

Sur le plan culturel, si les jeux helvétiques et les chants chelous (yodel et Ranz des vaches) existent toujours, la scène suisse est bien plus variée que cela. Le festival de Jazz de Montreux en est un exemple, les nombreuses salles de spectacle genevoises également, les festivals de cinéma, et autres évènements ponctuent l’année et devraient nous permettre de nous divertir et nous enrichir culturellement.

Si la Suisse est effectivement le paradis des sports de montagne, de par sa géographie et son ouverture internationale, on y retrouve les sièges de nombreuses organisations internationales dédiées au sport en général, et les sièges de nombreuses fédérations. Le hockey sur glace, le tennis  et le football, ainsi que le tir, sont très populaires et constituent pour les suisses de bonnes occasions de se rassembler. De mon côté, j’espère pouvoir profiter de la région pour rechausser les boots de rando, les skis (deux ans au Royaume-Uni m’auront imposé un break forcé) et surtout, découvrir tout plein de nouveaux sports d’eau et de glisse. 

 

Source photo

 

 

Et c’est sur cette dernière promesse que je vous laisse aujourd’hui ! Si toutefois vous souhaitiez découvrir de très beaux paysages helvétiques, je vous invite à suivre les comptes Genevalovers, et Amazingswitzerland sur Instagram, un vrai plaisir pour les yeux !

 

N’hésitez pas si la moindre question vous vient, je me ferai un plaisir de (tenter) de vous répondre ! Je suis également bien entendu ouverte à tout bon plan ou suggestion si vous connaissez bien la région !

 

A tres vite!

Please reload

© 2014 by Wonder_wherewe_Land.