Pause Dejeuner - Coupez!

14 Jan 2016

S'il y a une chose qui m'a surprise lors de mon arrivée dans le milieu professionnel anglo-saxon, c'est la tendance à ne pas faire de vrai break pour le repas de midi. La plupart des gens (tout du moins dans mon organisation, mais d'après ce que j'en sais c'est un peu partout le cas) réchauffent rapidement leur repas au micro-ondes, se posent à leur bureau, et continuent leur travail, voire, peut-être, profitent de cette mini-coupure pour traiter des emails perso. Lorsque je travaillais en France, définitivement, la pause de midi était l'occasion de se retrouver entre collègues, de manger dehors (merci les tickets resto, c'est certain!), ou de prendre l'air en marchant dehors, voire même certaines fois de faire un peu de sport!

 

Quoi qu'il en soit, j'ai décidé de partager ici mes quelques tips pour profiter à fond de son lunch break, avec ou sans les collègues, en fonction de qui vous arriverez à convaincre des bienfaits d'une vraie coupure!

 

 

1. On respire

En fonction de votre travail, vous n'aurez peut-être pas beaucoup de temps à midi. S'il n'y avait qu'une chose à faire, ce serait un petit exercice de respiration. Spécialement lorsqu'on travaille, assis toute la journée a un bureau, on retient son souffle, sans même sans rendre compte. Le dos est courbée, les épaules tombantes, le cou en avant, et on ne respire pas "pleinement". Au moment de la pause, prenez quelques minutes (même 2 suffisent) pour respirer consciemment. Si vous êtes en open-space, vous pouvez le faire discrètement, si vous êtes seul dans votre bureau, faites tout le bruit que vous souhaitez! On se redresse, on met les pieds à plat sur le sol, on inspire profondément par le nez, on remplit ses poumons à fond, on observe sa cage thoracique qui gonfle, et on expire par la bouche! Répétez le mouvement autant que vous le souhaitez, mais sachez que le faire 3 fois suffit à re-oxygéner votre corps et votre esprit! 

Vous vous sentirez immédiatement détendu, plus énergique, et prêt a repartir pour le reste de la journée. 

 

2. On marche

Même si vous mangez dans vos locaux, essayez de prendre le temps de faire une petite marche en extérieur. Elle vous détendra les muscles, comptera comme un peu de sport dans la journée, et surtout, vous aérera l'esprit. Qui plus est en cette période hivernale ou il fait nuit le matin quand on arrive au bureau, et le soir quand on sort, il est toujours bénéfique d'attraper un peu de lumière du jour, et de booster sa vitamine D. Sans parler du bénéfice pour la digestion, et vous éviterez ainsi le creux post-repas (oui, bon, une sieste, ça peut marcher aussi si vous avez de quoi vous isoler, ou si vos représentants du personnel arrivent à faire passer ceci sur le budget !)

En ce qui me concerne, j'essaye régulièrement de partir explorer les alentours, et je cours aussi derrière les Geocaches de mon quartier. 

 

3. On repart du bon pied

Parfois, la matinée a été difficile, et on n’a pas accompli le tiers de ce qui était prévu, par manque de temps, ou tout simplement par manque de motivation. Mais une matinée perdue ne signifie pas une journée foutue! On réévalue ses objectifs de la journée, de manière réaliste, et on organise son temps afin de les remplir. Une petite to do list des choses à faire absolument avant la fin de l'après-midi, et hop. Et de manière réaliste aussi, on se prévoit 10 minutes de break a un moment, pour pouvoir couper!

 

 
4. On bouquine
A défaut d'activités sociales et bruyantes, il y a toujours la douce option de la lecture! Que ce soit en podcast (et dans ce cas, pourquoi ne pas le combiner a la marche?) ou sur papier, on s'isole dans un coin sympa du bureau, et on lit. Pas forcément beaucoup, quelques pages suffiront déjà a déconnecter votre cerveau de vos dossiers. A Londres en tout cas, il n'est pas rare de croiser dans les cafés ou les restaurants, des gens tous seuls qui mangent et lisent. Et franchement, n'ont-ils pas plus la classe que ceux qui fixent leur smartphone? ;) Personnellement, j'ai découvert il y a peu de temps, à quelques rues de mon bureau, un café/bibliothèque, parfait pour cette pause enrichissante! Choisissez soit un livre qui vous motivera et vous inspirera pas son contenu, une aventure qui vous emportera (attention, mettez votre alarme si vous ne voulez pas vous perdre dans la lecture pendant 3 heures), ou encore un joli livre de photos qui vous fera rêver! Evitez autant que possible réseaux sociaux et journaux quotidiens, l'objectif ici n'est pas de replonger dans une réalité "médiatique" (et j'insiste sur ce mot) pas toujours folichonne.

5. On mange
Ah oui, last but not least. La pause déjeuner, comme son nom l'indique, est avant tout l'occasion de... déjeuner. Alors, au bout d'un moment, l'aspect alimentaire peut devenir moins attrayant, surtout quand on n'a juste un appareil à micro-ondes au travail, quand on a pas de tickets restau, pas beaucoup de restau autour, et qu'on a épuisé toutes les options offertes par le rayon des plats prépares chez Tesco. Personnellement, j'alterne repas en extérieur dans des petits cafés (oui c'est un budget mais c'est pour mon biiiiiien), restes de la veille, plats prépares (j'essaye de limiter au max toute la "processed food", mais il y a toujours des exceptions). Et surtout, je ne me décourage pas, et je propose autour de moi, à certains collègues ciblés, quand je sors. Je sais maintenant que je ne suis pas la seule à vouloir mettre mon nez dehors, et qu'il s'agit parfois juste pour les autres de "réussir à décrocher de l'ordi". On partage un bon repas (ou un moins élaboré, sachant que le met qui remporte le plus de succès auprès de mes collaborateurs, c’est la jacket potatoes...enfin, ce n’est pas si mal hein !), on s'extasie sur une part de quiche, sur la déco, on revient avec 5 minutes de retard, mais ce n’est pas le drame, on a la pêche pour recommencer le travail! En general, je propose aussi aux copines qui sont en repos de me rejoindre si elles le souhaitent!

 

  

Depuis mon arrivée ici, nous organisons avec les collegues, une fois par mois, un cheese lunch. Chacun amène un peu de fromages, des accompagnements, du pain, et hop, on se rassemble, et on mange et parle fromages. C’est l’occasion pour moi de découvrir des petites pépites anglaises, et autres, que les voyageurs ramènent parfois de leurs périples pro ! C’est incroyable ce que les gens sont motivés par ce regroupement, ça fonctionne à tous les coups ! On soupoudre le tout de Cheesy Jokes, et c'est parti! 

 

Ah, et vous savez quoi, personnellement, j'ai découvert chez certains collègues une passion pour le Uno... il n'est donc pas rare que cette petite activité rassemble, pour une partie ou deux, les joueurs du bureau. On est un peu bruyants, on parait un peu gamins, mais qu'est-ce que c'est dynamisant... et ça créé toujours de nouvelles histoires à raconter au prochain déjeuner... des alliances surprenantes peuvent ainsi naitre !

 

Et vous, quels sont vos habitudes pour la pause déjeuner?

Please reload

© 2014 by Wonder_wherewe_Land.