Aventures thaïlandaises // Bangkok x KeepTime for Blabla - Cadeau de Noël inside!

18 Dec 2016

Hello tout le monde, me revoilà avec un petit article voyage. Une fois n’est pas coutume, hein ;) Je n‘ai pas oublié que je dois finir de vous raconter le road-trip écossais, vous parler de la belle Lisbonne, et aussi un peu d’Helsinki, mais pour l’heure, je vous propose un peu de chaleur exotique. Ca vous branche ? Non parce que l’hiver c’est bien beau, mais ce n’est pas facile tous les jours ! Attention, ne vous méprenez pas, j’adore le mois de décembre, la neige, le ski, les sapins, les balades dans le froid et les thés fumants, la raclette et les cadeaux. Sauf que se balader en sandales en décembre et boire des fresh coconuts en terrasse, ca a son charme également ;)

 

Bref, dans le cadre de mon travail (hey, je vous fais bientôt un petit article la dessus car j’ai l’impression que ca en intrigue plus d’un), j’ai eu la chance de partir 15 jours a Bangkok. Encore une fois, je n’ai pu faire que 3 jours de tourisme, mais étant donné que c’est en moyenne le temps qu’y passent les gens qui vont en Thaïlande, je me suis dis que j’avais eu un aperçu qui pourrait être utile a certains voyageurs en partance pour les iles du Sud, ou pour ceux qui effectuent un simple stop au cours d’un voyage plus long en Asie.

 

Et puis, je dois vous l’avouer, j’ai eu un énorme coup de cœur pour Bangkok. Mon expérience de l’Asie étant limitée (je n’ai fais que quelques jours a Phnom Penh, Cambodge, en 2015) je n’ai que peu de points de comparaison. Mais j’ai adoré son ambiance, ses habitants, ses contrastes et sa chaleur. Bangkok est une très grande ville, qui compte autant d’habitants que Londres, mais qui se visite a mon sens assez facilement. Si les distances sont grandes et les courses en taxi souvent nécessaires pour rejoindre différents quartiers, il est tout à fait possible de marcher sur ses larges trottoirs et de se laisser guider par son seul sens de l’aventure. Mon séjour a coïncidé avec la période de deuil national (leur souverain est décédé il y a quelques semaines) et hormis quelques lieux royaux fermés a la visite et des célébrations (traduire « des foules de gens en noir ») certains jours, j’ai globalement trouvé cela très intéressant, socialement parlant.

 

J’aimerai donc vous transmettre un tout petit peu de cette expérience thaïlandaise, et ce de deux manières…

Tout d’abord avec une liste des 10 choses que j’ai adoré pendant ces quelques jours. J’y regroupe des moments et des expériences, mais aussi quelques lieux particuliers. Et enfin, deuxièmement… tadaaaam, roulement de tambours, en vous offrant un peu de Thaïlande pour Noël, en collaboration avec mes amis du blog Keep Time for Blabla, Love and Travel. Rendez-vous en fin d‘article pour plus d’infos !

 

 

1.      Se perdre sur les bords des canaux 

 

Ma première sortie en ville a débuté par une promenade fortuite sur les canaux. Souhaitant rejoindre le Golden Mount a pied, j’ai décidé de faire confiance a mon sens de l’orientation légendaire (et a ma petite carte Lonely Planet aussi hein) et de suivre les canaux qui parcourent la ville de Bangkok. Marchés étroits ou semi- flottants, passages dans les cuisines ouvertes (ou les salles de bain, humhum) des habitants, rencontres avec les locaux, odeurs et couleurs, j’ai été servie des le départ. Loin  des sentiers battus, je me suis amusée a essayer de reconnaitre les aliments cuisinés (je ne préfère pas vous raconter), a identifier les objets flottants dans les canaux (j’ai une télé et un canapé au compteur) et a répondre aux sourires amusés des Thaïlandais qui devaient se demander ce que je foutais la ! En bref, un moment drôle et touchant a la fois. Je ne vous cache pas qu’il faut avoir le cœur assez accroché car sur cette portion (tous les canaux ne sont pas les mêmes), les odeurs étaient plutôt violentes !

 

 

2.      Grimper les marches du Golden Mount

 

Le Golden Mount est le premier temple que j’ai visité et j’en garderai un souvenir un peu magique. Grimper ses 344 marches, aux cotes de Thaïlandais, être éblouie (au sens propre) par toutes ces statues dorées, découvrir de magnifiques plantes tropicales, pleines de couleurs, et enfin arriver au sommet. Y découvrir une vue a 360 de la ville, écouter le son des cloches et des gongs, allumer un bâton d’encens et regarder les locaux prier une statue impressionnante de Buddha. Observer aussi les ouvriers qui repeignent l’extérieur du temple en équilibre instable sur des échafaudages branlants et frissonner pour eux. Puis redescendre tout doucement, comme on revient sur terre après un joli rêve éveillé !

 

 

3.      Trainer dans les marchés

 

Au pied du Wat Ratchanatdaram (voire ci dessous), vous trouverez un impressionnant nombre d’échoppes vendant des articles religieux. Qu’il est drôle de jouer des coudes avec les moines bouddhistes pour attraper un petit buddha ou une cloche de prière. Bangkok est résolument la ville des marchés, et vous y côtoierez d’avantage de locaux que de touristes. Mes préférés ? Le marche aux amulettes en bord de rivière, ou viennent s’approvisionner en grigris porte-bonheur et protecteurs (majoritairement a l’effigie de Buddha et de la famille royale) chauffeurs de taxi, policiers, vieilles grands mères et jeunes ados. J’ai également adoré le marché aux fleurs. Il faut y aller tard en soirée ou de nuit, pour y trouver une atmosphère fourmillante. Tous les vendeurs et acheteurs de Bangkok s’y retrouvent et il est considèré comme la plaque tournante du marché floral régional. Le Rungis asiatique en somme. Les fleurs, les couleurs et les odeurs sont juste magiques ! Le marché de Chatutak weekend seulement) est également intéressant, fourmillant de monde, de stands de vêtements et de nourriture. Vous y trouverez de superbes écharpes, des sacs, des chaussures, bref, de quoi faire de jolis cadeaux souvenirs. L’ambiance en soirée est encore plus particulière quand thaïlandais et jeunes backpackers viennent se partager les tables des bars avec DJ en plein marché. Et enfin, plus simplement, il faut se promener dans les petites rues de la ville pour tomber sur les marchés de quartier, qui sont tous un ravissement pour les yeux, entre ananas, durians, noix de coco et autres fruits exotiques aux noms merveilleux !


4. Se faire du bien : Prendre un cours de yoga et subir un massage thaïlandais

 

L’une des choses que j’aime faire, c’est joindre un cours de yoga dans chaque pays que je visite. Surtout lors de déplacements professionnels, cela me donne un sentiment de normalité. Apres une rapide recherche sur internet, ma collègue et moi avons décidé de nous rendre au studio Yoga Elements. Une session de deux heures au milieu de locaux super-flexibles et sans la clim plus tard, nous nous sentions vidées ! Mais j’ai réalisé des trucs que je ne pensais pas possibles, juste parce que je ne les avais jamais tentés ! Au top donc !

J’ai également réservé un massage thaïlandais au sein de mon hôtel (je n’ai pas eu le temps de regarder ailleurs, mais les bonnes adresses ne manquent pas sur Bangkok, que vous soyez plus pieds ou épaules). C’est assez sportif il faut l’avouer, loin du massage relaxant a l’huile, mais c’est une super expérience qui détend en profondeur. Foncez !

 


5. Se gaver de nourriture : les restaurants et la street food

 

Bon alors forcement quand on pense Thaïlande, on pense nourriture. Je suis une grosse fanatique de Pad Thai, et j’ai donc fais la bas une véritable cure. Mais pour ceux qui ne sont pas fans, les Mango Sticky Rice ou les Papaya Salads devraient vous combler. La nourriture thaïlandaise oscille entre fruits et légumes très frais, friture ou « viandes en sauce ». Il y en a donc pour tous les gouts. Mention toute spéciale pour la fondue Thaïe (légumes et viandes dans du bouillon) et pour les bananes plantains frites. La street food fait partie intégrante de la culture locale, et n’hésitez pas à tester les jus de fruits, les crêpes locales et autres bizarreries. Bien sur, faites attention a la fraicheur des aliments si votre ventre est sensible ;) Mais je n’ai personnellement eu aucun souci, bien que je sois en général assez fragile sur ce plan. Ceci dit, j’avoue avoir passé mon tour sur les brochettes de scorpions.

Mes 3 restaus préférés : Le Thip Samai (les meilleures padthai du moooonde), le Khinlom Chomsaphan (pour un repas au top sur fond musical et vue sur la rivière) et enfin le Seven Spoons (pas vraiment thaïlandais et plutôt classe, mais la carte est juste folle et j’y ai mangé les meilleurs raviolis au crabe de ma vie).  


6. Boire un verre en terrasse

 

Evidemment, dans une ville où il fait si chaud, il est obligatoire de s’hydrater hein ! Si votre petite bouteille d’eau ne vous quitte jamais, il est toutefois agréable de faire une pause dans l’un des roofs top de la ville. Coup de cœur absolu pour The Roof, terrasse au dessus d’un restaurant (Rattanakosin Soi 1) avec vue sur Wat Arun et Wat Pho. Moments magiques en soirée quand toute la ville s’illumine. J’ai tellement adoré que j’y suis retournée 3 fois ! C’est pour dire ! On m’a aussi dis beaucoup de bien de la vue depuis le Vertigo and the Moon, mais l’être humain étant un animal of habits, je n’y suis pas allée, lui préférant le premier  ci-dessus, un poil plus intimiste. Niveau boissons, jus de fruits frais, noix de coco, bières Singha, Chang ou Chalawan pour les fans de crafted, le choix ne manque pas !

 

7. Visiter les temples et découvrir la religion bouddhiste

 

La visite de temples est vraiment une chose évidente sur la to-do list thaïlandaise. Cependant, plutôt que de vouloir tous les voir, je vous recommande d’en choisir un ou deux seulement, et de passer un peu de temps à comprendre comment ils fonctionnent. Non pas qu’ils soient tous les mêmes, et les passionnés ne devraient pas se restreindre, mais pour les gens comme moi qui n’y connaissent pas grand-chose, architecture et couleurs sont parfois assez similaires et sans lire les explications, on passe à coté de l’essentiel. Mais marcher entre les différents éléments du temple, déambuler tranquillement dans les couloirs (en dehors des fortes périodes d’affluence) constitue une superbe et reposante expérience. Mes préférés ? Le Golden Mount, Wat Pho et Wat Ratchanatdaram.

 


8. Prendre un shot de shopping fever dans les centres commerciaux

 

Que serait une grande mégalopole asiatique sans grands centres commerciaux. Si cela n’est de loin pas ma tasse de thé, il faut avouer que Sukumvit Road et le coin du Siam Center valent le détour. Entre métro surélevé qui donne un air futuriste a ces rues, foules portant des sacs de shopping et malls où ne filtrent pas la lumière du jour mais ou se côtoient Lamborghini et échoppes locales de souvenirs, vous en prendrez, pour sur, plein les yeux. A ne pas louper : le Siam Center, le Siam Paradong et le MBK.

 

9. Faire une expérience sociale dans le quartier de Khao San 

 

Khao San Road, ou plus largement le quartier qui l’entoure, est l’un des coins les plus connus de Bangkok, et ce depuis les années 80. Y passer quelques heures vous donnera un aperçu intéressant des touristes qui viennent visiter l’Asie. Certes très peu typique au sens puriste du terme, ce coin m’a pourtant beaucoup plu. On y trouve beaucoup de backpackers, qui arrivent ou repartent après des mois de voyage, des petits papy-mamies venus faire un peu de shopping, ou boire un verre en terrasse. L’occasion de discuter, de parler un peu et d’imaginer parfois la vie et le chemin de tous ces amoureux de découverte. Paradis des travelers, on y trouve les fameux pantalons éléphants, des bijoux roots, des tshirts improbables, mais aussi de petites boutiques d’artisanat local. Massages, tressages et selfie- sticks s’entremêlent dans un joli chaos. Tôt le matin, les livreurs de fruits et légumes s’arrêtent devant les auberges de jeunesse et en fournissent les cuisines, tandis que les fêtards qui ont écumés les bars du quartier la veille dorment encore. Certains pourtant se trainent péniblement jusqu’à la navette qui les emmènera vers d’autres aventures.  Je vous recommande grandement de faire une petite pause « Pancake local et café » sur l’une des terrasses, pour voir la vie tout doucement s’éveiller. Et surtout, oui surtout, pour observer les petits écureuils et les chats jouer et courir sur les dédales de fils électriques qui quadrillent la ville ! ;)


10. Apprendre le thaï, et discuter avec les locaux

 

Alors non, je vous rassure, je n’ai pas appris le thaï en 15 jours. Mais connaitre quelques mots est un véritable plus. Bonjour (Sawadee Kha/Korp) et merci (Korp Khun Kha/Korp) vous ouvrirons la porte de très jolis échanges (et même les personnels de sécurité des aéroports apprécient !). L’une des choses qui m’aura le plus marqué pendant ce séjour, c’est la gentillesse des thaïlandais. Alors oui bien sur, vous êtes et resterez un touriste, mais je ne me suis jamais sentie observée ou abusée/roulée, et les thaïlandais, même a Bangkok, sont véritablement adorables. Souriants, attentifs et toujours prêts a vous donner un coup de main, ils adorent rire. Souvent, on ne comprend pas vraiment pourquoi, on ne capte pas la blague, mais qu’importe finalement. On sourit, et on rit. Big up a l’un de mes chauffeurs de taxi qui a passé 20 minutes a me parler en thaï et a se marrer parce que je ne pouvais pas lui répondre plus de deux mots ^^

 

Alors voila, vous l’aurez compris. J’ai adoré ce séjour. Je n’ai pas eu le temps de tout voir, mais je pense avoir vraiment « vécu » mon Bangkok. N’hésitez pas à partager vos impressions ci-dessous si vous y êtes déjà allés. Si c’est dans vos plans, je vous recommande le petit Lonely Planet de Bangkok en quelques jours, très complet et bourré de bonnes adresses.

 

Bangkok, c’est aussi : faire (ou aller voir) de la boxe thaïlandaise, prendre le bateau, visiter les jardins du palais royal, prendre un tuktuk… N’hésitez pas a consulter cet article si votre séjour est un peu plus long !

 

Et maintenant, la surpriiiiiise !


Avoir des amis qui font le tour du monde, c'est pouvoir les rencontrer un peu n’ importe où. 
Charlie et Tiff sont actuellement en Asie, et ont passé un mois en Thaïlande, (et ailleurs) avant nos retrouvailles a Bangkok. Et quand des petits bloggeurs se retrouvent au bout du monde, ca donne beaucoup, beaucoup, beaucoup de blabla et quelques idées ;) ! Nous avons donc décidé de nous associer pour vous proposer une petite surprise de Noël, remplie de soleil. 

Avec des objets glanés dans la capitale et autour, nous avons préparé un super … Thai Bag, rempli de cadeaux! Une hotte de Père Noel version tongs et 30°c, en somme.

 

On y a mis tout notre cœur, alors on compte sur vous pour lui réserver un super accueil!


Notre Thai bag idéal contient :

 

1. Un petit sac a dos éléphants  / Khao San road

2. Un bracelet coquillage / Khao San road
3. Une huile de coco thaïlandaise / Rayon cosmétiques Supermarché local

4. Un baume du tigre / Pharmacie locale

5. Des cocons de verre a soie pour faire un gommage rigolo / Rayon cosmétiques Supermarché local

6. Un petit buddha protecteur / Marché aux amulettes

7. Un carnet de recettes Thai / Cours de cuisine Thai pris par Charles et Tiff a Chang Mai (pour en savoir plus, rdv sur leur IG)

8. Un porte gourde / Elephant Nature Park, visité par Charles et Tiff (pour en savoir plus, rdv sur leur IG)
9. Une jolie écharpe en cachemire / Marché de Chatuchak

10. Quelques pépites de durian séché / Marché local

 

 

 

 

Un peu chargés, nous avons préféré la qualité à la quantité, et c’est donc aujourd’hui un concours que nous vous proposons ! Pour tenter de remporter ce cadeau plein d’exotisme, il vous faut :

 

  • Suivre WonderwhereweLand et Keeptimeforblabla sur Instagram

  • Commenter la photo dédiée, en utilisant le #wwwlkeeptimethaibag et en taggant deux personnes avec qui vous aimeriez siroter une coconut.

 

Vous pouvez multiplier vos chances (ou tout simplement si vous n’avez pas Instagram), vous pouvez également participer sur facebook :

 

  • Suivre la page de Wonderwhereweland et Keeptimeforblala

  • Commenter le post dédié et tagguer deux personnes (différentes d’IG si c’est une seconde participation)

 

Fin du concours le 24 décembre a minuit (passage du Père Noël faisant foi).

 

Nos petits voyageurs se la coulant douce sur une plage des Philippines, j’aurai la dure tache de procéder au tirage au sort le 25, et préviendrais le gagnant dans la journée ! Histoire de prolonger un peu la période des fêtes et les supers cadeaux qui vont avec !

 

Alors, happy ? Des bisous les loulous et passez de jolis moments en cette fin d’année !

 

 

Please reload

© 2014 by Wonder_wherewe_Land.