Zéro Déchet - 10 mois, et 10 astuces plus tard!

Il y a quelques mois, je découvrais un nouveau monde, celui de Béa Johnson, et de tant d'autres personnes, ce monde du zéro déchet (retrouvez mon article initial ici!). Je promettais alors de vous parler de mon évolution dans cette pratique, et après environ 10 mois, je pense que l'heure est venue de dresser un premier bilan. Alors soyons honnête, je suis très loin d'être "zéro D", comme on dit. Mais petit à petit, l'oiseau fait son nid. Et comme à mon sens, l'information est aussi une étape importante avant (ou en parallèle de) l'action, je vous propose en fin d'article quelques comptes IG ou Facebook, qui traitent du sujet et que je suis quotidiennement pour me cultiver. Dans un premier temps, laissez-moi vous lister les choses qui ont changé de mon côté. Je ne peux pas dire que je me sois vraiment attaqué à un pan de ma vie en particulier (bien que salle de bain et cuisine semblent être les endroits les plus faciles pour commencer) car je trouve toujours la "radicalité" difficile à tenir sur la longueur (c'est très personnel!). Je lui ai préféré des petites touches à droite à gauche, complémentaires et qui ont pour avantage de s'inscrire dans mes habitudes, et ce en profondeur. Croyant en les enseignements de l'ouvrage "the Power of habits", je suis convaincue que cette transversalité, toute progressive qu'elle soit, en créant de nouveaux référentiels, impacte à plus long terme mon comportement. Alors, voici une petite présentation des différents objets qui ont pris leur place, et fait leur preuve pour de bon, dans mon quotidien.


1. La coupe menstruelle Bon, sorry pour les gars qui passent par la, mais j'attaque avec du lourd. C'est parce que pour moi, c'est la méga success story. Oui, je suis in love de ma cup baby! Je n'utilise absolument plus rien d'autre, je la manipule en moins d'une minute chrono, et je n'ai eu aucun accident! Bref, je suis fan et j'invite les femmes du monde entier à tenter! Plus de serviettes, plus de tampons, et plus de courses last minute au supermarché du coin. Pour plus d'infos sur cette révolution, je vous partage plus bas l'article d'Antigone (son site est une mine d'or) qui en parle mieux que moi!


2. Les cotons démaquillants lavables Ceux la, je l'ai ai depuis un moment, mais ils ont mis un certain temps à s'installer dans ma routine. Pas de boîte pour les ranger, j'oubliais de les laver, la nécessité de mettre beaucoup de produit pour qu'ils soient assez humides, etc. En construisant une boîte modulable (la séparation cotons propres/cotons utilisés coulisse et permet de faire évoluer la contenance de chaque moitié) et en humidifiant a l'eau le coton avant de mettre l'eau micellaire dessus, tout est rentré dans l'ordre! Je les utilise uniquement le matin.


3. L'huile pour se démaquiller Le soir, j'utilise des huiles (framboise, jojoba, en fonction des besoins) pour me frotter les yeux et le visage, rinçage a l'eau tiède et hop. Autre success story zéro D, ça marche juste trop bien (avec le maquillage waterproof aussi) et ça prend deux minutes.


4. La pierre d'alun Retour à la pierre d'alun après quelques tentatives de déodorants solides qui perdaient au fil du temps leur efficacité sur ma peau. On est en hiver donc l'expérience n'est pas réalisée dans les conditions les plus extrêmes, mais pour le moment c'est du sans faute. Zéro D, meilleur pour la peau et la planète (attention a la provenance), que demander de plus?


5. L'oriculi Alors celui-ci, il me donne encore un peu de fil à retordre. J'aime tellement la sensation du coton tige... (oui, c'est bien ça ^^). Mais bon, je m'accroche, et j'ai bon espoir de me débarrasser de cette sensation de manque ouaté, au profit de ce petit outil en bambou qui fait très bien le job!



6. Les sacs à vrac Passage dans la cuisine maintenant avec les sacs à vrac. Grosse révélation également. Il m'arrive encore de les oublier de temps en temps (surtout quand les courses sont non planifiées) mais je les utilise quasiment systématiquement. Mon caddie est encore bien trop plein d'emballages (c'est l'un des bénéfices de faire par petites touches, on met d'avantage en contraste les pratiques) mais cela commence à faire la différence. Et surtout, ils permettent d'engager la conversation avec les commerçants et la caissière! J'ai déjà "sensibilisé" une petite dizaine de personnes et ça c'est top! J'en laisse maintenant toujours deux dans mon sac à main histoire de ne pas être prise au dépourvue.


7. Le papier cuisson lavable J'utilise un papier cuisson qui n'a de papier que le nom! En PVC alimentaire, il est réutilisable à l'infini et se nettoie avec un coup d'éponge. Terminé le papier à usage unique et bonjour la réutilisation. 9. Les papillotes en silicone Si nous mangeons un peu moins de viande qu'avant, nous apprécions toujours grandement le poisson! Mais nous sommes aussi de grands flemmards quand il en vient de la cuisson. La papillote a toujours été notre meilleure amie. Pour remplacer papier sulfurisé jetable et papier alu nocif, nous avons opté pour des papillotes en silicone alimentaire (à la composition sûre). J'ai un gros doute sur l'aspect polluant de la fabrication de cet objet, mais sur le plan conso, on l'utilise depuis 4 ans et la réduction des déchets est bien confirmée.


10. La cafetière à piston Et enfin, un ustensile qui nous accompagne au quotidien. Il s'est d'abord imposé à nous pour des raisons de place (pas d'espace pour installer une cafetière à filtres + très pratique dans nos voyages en van par exemple) et puis par goût. Nous achetons du café en grains - en vrac - que nous moudons (?!), nous le stockons dans un pot en verre puis hop, il suffit d'ajouter de l'eau chaude dans la cafetière et on obtient un très bon café. Déchets minimum, pas de filtre ni de dosette, et je récupère facilement le marc pour une autre utilisation! Pas besoin de détartrer non plus (ces produits sont ultra polluants), un coup d'éponge et c'est reparti!

Voilà donc quelques petits trucs et astuces qui me montrent la voie de la réduction des déchets! Avez-vous des idées à partager?!

Pour s'inspirer au quotidien :

Les écolos bios zéro déchet (sur Facebook) Idecologie Zero waste nerd (sur IG) Luizzati, la pro du voyage zéro d et minimaliste (IG et blog)

Le blog d'Antigone (et l'article spécial mentionné plus haut)

© 2014 by Wonder_wherewe_Land.