Afrique du Sud #2 - Deux jours à Cape Town: Table Mountain NP, Sea Point, Green Point et le Waterfront

22 Oct 2017

Cape Town se situe au sud de l’Afrique du Sud. Ce n’est cependant pas le point le plus méridional, le cap de Bonne Espérance s’enfonçant encore un peu plus au Sud dans l’Océan, et le Cap Aghulas, dont je vous reparlerai plus tard, constitue le point le plus au Sud du pays.

 

Nos quelques jours dans les environs, entre soleil et nuages, permettent une bonne entrée en matière dans ce pays très riche en enseignement. Je vous propose un premier article plutôt court. Je ne parlerai pas d’un city guide, car finalement, notre temps dans cette ville aura été très court et nous n’en avons pas découvert assez.

Mais tout y fut très agréable au demeurant, et je ne voulais pas éluder ce passage. Cape Town, dans d’autres circonstances, aurait pu faire l’objet d’un séjour à part entière, j’en suis sure. Mais que voulez-vous, itchy feet un jour, itchy feet toujours !

Jour 1 – Arrivée à Cape Town et Table Mountain national Park.

 

L’arrivée à Cape Town depuis le ciel a quelque chose de magique. Les quartiers se dessinent sous vos pieds, vous pouvez déjà distinguer townships (quartiers populaires, voire parfois carrément fait de bric et de broc) et les quartiers beaucoup plus classes, où des murs bien droits séparent les habitations.

Au loin, la silhouette du Table Mountain National Park et de la Lion’s Head, et la baie. Si la ville est grande, on en distingue plutôt bien les contours et les bâtiments sont, de manière assez surprenante, plutôt bas.

Nous prenons le bus de l’aéroport à notre Airbnb (enfin, c’est un poil plus compliqué hein, mais vous me suivez), situé dans un quartier au pied de la fameuse Table Mountain. Je vous le recommande, il est parfait. Tranquille, safe, les hôtes sont accueillants, et le prix est tout à fait abordable. Nous allons rester deux jours par ici, et avons pris le parti de ne pas louer de voiture pour cette durée. Les valises à peine déposées nous regardons la météo, qui nous confirme notre crainte : demain, il fera gris et pluvieux.

Ni une ni deux, nous décidons de nous lancer à l’assaut de la montagne, afin d’en profiter sous un joli ciel bleu. Bus, taxi, téléphérique (il est déjà tard et nous ne pouvons pas grimper là-haut par le sentier de randonnée, sinon, on y verra plus rien du tout à notre arrivée au sommet), et nous voilà sur les hauteurs.

Premières vues à couper le souffle. Le cap de Bonne Espérance se dessine à l’horizon, tandis que du côté ville, on aperçoit le fameux nid d’aigle (stade de foot construit pour la coupe du monde).

Certains décident de rejoindre le sommet du Table Mountain en escaladant les parois coté ouest. Le spectacle doit être merveilleux, c’est certain. Nous faisons nos premières rencontres animales avec le fameux petit (ou en l’occurrence plutôt obèse) dassie (ou daman du cap en français), que nous recroiserons partout par la suite. La végétation est hallucinante, les couleurs et la luminosité pleines de promesses d’un séjour magique. Le coucher de soleil depuis les hauteurs est le point d’orgue d’une très jolie randonnée au milieu du bush et des champs pierreux qui recouvrent le dessus de cette montagne à la forme si particulière.

Nous ne regrettons vraiment pas le pic de motivation qui nous a poussés à partir à l’aventure dès les premières heures de notre arrivée, malgré la fatigue d’un long voyage.

 

Nous terminons la journée dans un restaurant éthiopien déniché sur le Lonely Planet, où N. fait connaissance avec ces saveurs spéciales, entre amertume d’un pain à arracher à la main, et mélange de légumes et viandes qu’on attrape du bout des doigts. Le cadre est superbe, et le service adorable. L’entrée du restaurant est dissimulée au milieu du couloir d’une petite boutique d’art local, mais qui s’y aventure ne sera pas déçu du voyage ! Bienvenue au Timbuktu café !

Repus, ravis, nous regagnons notre logement (en taxi afin d’éviter, tout de même, de marcher dans la rue de nuit) et nous endormons paisiblement !

 

Jour 2 – Green Point, le Waterfront et Sea point.

 

La météo n’a pas menti. La brume et le froid sont bel et bien présents ce matin, et nous décidons d’aller nous promener sur le front de mer. Notre itinéraire se concentrera sur la petite pointe qui part de Sea Point (côté océan) et rejoint le Waterfront, le port de plaisance de la ville du Cap.

 

Nous commençons par une jolie promenade sur les plages du Sea Front.

Malgré le temps très peu clément, nous n’avons pas de peine à imaginer combien les lieux doivent être beaux lorsque le soleil est de sortie. Il nous gratifie même par moment de quelques rayons, et les beaux rochers à fleur d’eau s’illuminent. Les oiseaux sèchent leurs plumes, ou bien prolongent la baignade dans les piscines naturelles. Nous distinguons au loin les fameux 12 Apôtres, à qui le brouillard donne un air très mystique. Demain peut-être, lorsque nous descendrons vers le Cap de Bonne Espérance, nous pourrons profiter pleinement de leur impressionnante verticalité ! Je vous recommande de rentrer dans l'un des restaurants du bord de mer, nous y avons mangé de délicieuses moules! 

Nos pas nous conduisent tout doucement vers le Waterfront, et nous longeons le Nest et son golf. Le temps se gâte. Nous décidons donc, après une rapide promenade sur le port (pour aller à la rencontre des lions de mer !), de terminer notre journée, raccourcie par les éléments déchaînés, dans le bel aquarium des deux Océans. Habituellement peu fans des zoos et autres parcs animaliers, force est de reconnaître que cet aquarium présente de superbes espèces qui ont l’air de ne pas trop souffrir de l’enfermement. Nous passons un très joli moment et je vous recommande sa visite, très instructive et pédagogique.

 

Nous sommes un peu fatigués en ce soir de deuxième jour, et un petit apéritif au Airbnb sera la parfaite conclusion d’une journée passée à marcher.

 

Nous ne passerons pas plus de temps dans Cape Town, c’est décidé. Les grands espaces nous appellent et nous nous disons que finalement, nous pourrons toujours revenir une autre fois déambuler dans les rues de la ville et nous imprégner de son histoire...

 

J’ai surligné mille choses dans mon guide, et nous n’aurons finalement pas eu le gout de rester aussi longtemps ici. Nous réalisons une fois de plus que ce que nous aimons le plus dans nos voyages, c’est prendre la route. Les villes ne parviennent que rarement à nous accrocher… Let hit the road, Jack !

 

Demain, nous récupérons la voiture et partons en direction du Cap de Bonne espérance. Les lumières de la ville, au loin, nous souhaitent une bonne nuit, et nous espérons nous réveiller sous un ciel plus lumineux… A très vite pour la suite de la "vraie" aventure.

 

Pour retrouver le premier article sur notre road-trip en Afrique du Sud, itinéraire complet et tips, c'est par là!

 

 

Please reload

© 2014 by Wonder_wherewe_Land.