Have you met... Margaux?

15 Mar 2018

C'est le retour des "Have you met" sur le blog! Cette catégorie a été lancée le 8 mars 2015, et a pour objectif de donner la parole à des nanas voyageuses, vagabondes, dans leur vie quotidienne ou dans l'âme, qui m'inspirent. Pour relire le premier article sur le sujet, c'est ici. Et pour tous les portraits, c'est par

Aujourd'hui, je vous présente Margaux, une perle de motivation et d'inspiration qui a fait, il y a quelques mois, un véritable saut dans le vide pour réaliser son tropical dream!

 

Salut Margaux ! Peux-tu nous en dire un peu plus sur toi ? Quel âge as-tu ? Ou habites-tu actuellement ?

 

Hello ! J’ai 29 ans et j’ai la chance incroyable de vivre actuellement à Bali. Je suis née à Paris mais j’ai toujours pas mal bougé grâce à mon papa qui travaillait chez Air France et qui m’a donné le goût de l’ailleurs. Je suis une fille plutôt simple qui apprécie les petites choses de la vie : me lever tôt, faire une bonne séance de sport, me balader sur la plage, partager des bons moments avec mes amis, rire, écouter du rap, manger du fromage, boire du vin et admirer les couchers de soleil ! En revanche, je ne supporte ni l’autorité, ni la routine : j’aime quand ça bouge et j’ai besoin de mouvement pour me sentir épanouie.

 

Quel est ton métier ?

 

Je suis « digital nomad », c’est-à-dire que je travaille sur mon ordinateur uniquement grâce à une connexion WiFi. Mon métier de base est la communication, mais je développe aujourd’hui plusieurs activités : pigiste web, digital marketer et fashion designer. Disons que j’essaye de faire ce que j’aime sans m’enfermer dans une seule case, c’est hyper motivant et épanouissant. Et surtout ça te pousse à créer tout le temps !

 

A quelle fréquence voyages-tu ? Es-tu une expatriée ou une voyageuse occasionnelle ? Pour quelle durée voyages-tu en général ?

 

J’ai le voyage ancré dans mes veines, je ne me sens jamais aussi énergisée que dans un avion. Je ne peux pas dire que j’ai un rythme précis. Il y a 4 ans, j’ai fait un tour du monde de 8 mois. Ensuite, la reprise d’une activité en CDI à Paris ne me permettait pas de partir énormément mais j’essayais de me faire un beau voyage tous les 6 mois pour deux semaines. Evidemment, ce format me frustrait énormément, c’est pour cela que j’ai fait mes valises pour m’installer à Bali !

 

Peux-tu nous dire ce qui te plait le plus dans l’endroit où tu te trouves maintenant ? Une adresse à partager, s’il ne devait y’en avoir qu’une ?

 

Bali est un endroit fantastique, c’est assez difficile à décrire. En fait, soit tu aimes éperdument, soit tu détestes. Il y a ici une énergie incroyable qui te pousse sans cesse à créer, à dépasser tes limites, à faire face à tes névroses et tes contradictions. C’est difficile mais c’est aussi à la fois galvanisant. Ce qui me plaît outre cette atmosphère, c’est de me lever chaque jour sous les palmiers, au bord de l’océan, dans un endroit où je me sens si libre. Si je ne devais partager qu’une adresse ici, ce serait le restaurant de poisson Moana à Canggu !

 

Quel est en général le moment que tu préfères pendant un voyage ? La préparation, le trajet, le retour ?

 

Ce que je préfère, c’est le trajet. Quand l’avion décolle, je ressens une montée d’adrénaline et un sentiment de bonheur absolu car je sais que je pars vers une nouvelle aventure et surtout vers l’inconnu. Et dans l’avion, je trouve qu’on est face à soi-même, dans une sorte d’arrêt sur image. Le temps est suspendu et je laisse mes pensées vagabonder en regardant le ciel par le hublot, ma musique dans les oreilles. J’adore.

 

Que fais-tu pour te sentir bien à l’étranger ? Qu’est ce qui fait que tu te sens chez toi ?

 

Je n’ai pas besoin de grand-chose pour me sentir chez moi. Mon ordinateur, mon portable et mon passeport et le tour est joué ! Après, je choisis souvent des destinations tropicales car c’est dans ce genre d’environnement que je me sens moi-même.

 

Quel est ton accessoire indispensable ?

 

Mon portable ! C’est peut-être ridicule mais j’ai toute ma vie perso et pro dedans. C’est ce qui me permet de garder contact avec ma base à Paris – famille et amis – quand je suis loin, ce qui me permet de partager ma vie avec ma communauté, de trouver de l’inspiration, d’écrire mes idées de projets et de communiquer avec mes collaborateurs professionnels.

 

Que trouve-t-on sur les murs de ta chambre là maintenant toute suite ?

 

Là tout de suite je ne vais pas vous vendre du rêve car les murs de ma chambre sont assez vides ! J’ai un gros dream-catcher qui me garantit des nuits sans cauchemars, la guitare de mon chéri dans un coin, des photos de mes amis et quelques mantras accrochés au-dessus de mon bureau !

 

Quel sera ton prochain voyage ? Gros déplacement ou petit saut de puce ?

 

Mon prochain voyage sera un retour en France d’un mois pour profiter de mes proches qui me manquent énormément, lancer ma marque de yoga et finir de passer mon permis (la plus grosse tannée de mon existence !).

 

Une photo particulière que tu voudrais partager avec nous ? Que représente-t-elle ?

 

Oui, la voici. Elle représente la personne que je suis venue assumer d’être à Bali : simple, libre, active et tropicale !

 

 

Une dernière chose à partager avec nous ? 

 

Oui… je voudrais dire à toutes celles qui ont des rêves de les réaliser maintenant tout de suite. Il n’y a rien de pire que les regrets. Et si ça ne marche pas et bien… le destin saura remettre les choses dans la bonne direction car rien n’arrive par hasard !

 

 

Un grand merci Margaux, et à très vite pour toujours plus de good vibes, ici et ailleurs! 

- Pour retrouver Margaux et en savoir plus sur ses beaux projets -

 

Pour suivre mes aventures à Bali et ma vie de digital nomad : www.sportandsand.com ou mon compte Instagram @margaux_rx.

 

Et je lance donc ma marque de yoga fabriquée à Bali, Salty Sunset ! L’e-shop est en cours mais le compte Instagram est lancé : @saltysunset_ !

 

Please reload

© 2014 by Wonder_wherewe_Land.